Pose de la première pierre de la centrale hydroélectrique Paalo
27 juillet 2018
Mise à l’eau du navire palangrier « Saint Gabriel » d’Armement du Nord (ADN)
13 décembre 2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Impact des activités agricoles de la SAEML Nord Avenir à Ouaco

 

Suite aux plaintes de certains riverains concernant les nuisances olfactives des porcheries SCIATA et SFP de la SAEML NORD AVENIR, implantées au sein du domaine agricole de Ouaco, NORD AVENIR a organisé conjointement avec la Mairie de Voh, une réunion publique dans les locaux de la Mairie ce lundi 27 août 2018. A l’ordre du jour de cette réunion, la présentation détaillée des activités agricoles déployées sur cet agropole, ainsi que les impacts environnementaux des activités porcines. Cette rencontre qui s’est tenue sous l’égide de Monsieur le Maire de la Commune de Voh, a réuni les membres de l’association Environord, les membres du GDPL Pin Patch, la gendarmerie de Voh, et les équipes de NORD AVENIR.

Laurent Le Brun, Directeur Général de NORD AVENIR, a rappelé en introduction l’objet des activités agricoles développées depuis plusieurs années sur la propriété de Ouaco. Le Groupe a en effet entrepris une valorisation progressive du domaine agricole de plus de 1000 hectares, propriété du Groupe, dans le cadre des orientations économiques de la Province Nord et de la politique de rééquilibrage. Ce développement est effectué en collaboration étroite avec le GDPL Pin Patch, légitime coutumièrement sur cet espace.

L’Agropole a vocation à devenir un centre technique de démonstration agropastorale de référence dans la zone, en basant sa mission sur l’expertise génétique animale et la valorisation de nouvelles techniques d’élevage et de productions végétales. L’objectif est de développer des filières de diversification (hors mine et métallurgie) pour le marché local et l’export.

Le centre génétique porcin SCIATA Ouaco a été mis en activité il y a 2 ans, tandis que moins d’un an plus tard, en décembre 2016, l’élevage de porcs charcutiers, SFP Ouaco, lui emboitait le pas. Ces deux exploitations porcines répondent à l’objectif de rééquilibrage de la production porcine calédonienne au profit de la province Nord. Les projets de centre génétique porcin et d’exploitation de porcs charcutiers se sont en effet directement appuyés sur la relocalisation des sociétés SCIATA, plus grande exploitation porcine de la Nouvelle-Calédonie, et SFP, historiquement situées en province Sud.

Les éleveurs de la province Nord ainsi que la maternité SCIATA se sont fédérés depuis 2012 au sein du Groupement des Eleveurs Porcins du Nord (GEPN), avec pour objectif de faire monter en compétences les élevages, et de pouvoir honorer avec régularité les quotas OCEF en homogénéisant (quantité et qualité) les lots fournis à l’OCEF et en répondant à des demandes exceptionnelles de la part de l’OCEF.

Objectifs de l’exploitation SCIATA

  • Bénéficier des débouchés commerciaux acquis en utilisant les quotas de SCIATA et de SFP comme base de production ;
  • Créer un centre génétique porcin d’excellence en termes sanitaire et de bien-être animal, pour la Nouvelle-Calédonie et la région Pacifique, avec pour objectif l’exportation de reproducteurs et de matériel génétique ;
  • Garantir aux éleveurs un niveau de qualité croissant sur les plans génétique et sanitaire ;
  • Renforcer les élevages de la province Nord (contrats de production, appui à l’élevage en plein air sur la côte Est) ;
  • Participer à la professionnalisation des acteurs du secteur.

Caractéristiques du centre de sélection génétique porcin SCIATA

Il accueille dans ses 4 655m² de bâtiments, des activités de naissage et d’engraissement, et assure :

– la fourniture aux naisseurs de semences pour la réalisation d’inséminations artificielles ;
– l’approvisionnement de la porcherie en doses de semences fraîches ;
– la conservation et l’utilisation des semences congelées en provenance de France ;
– l’élevage de verrats de toutes races, garants de la diffusion d’une génétique de qualité ;
– la vente de cochettes et de verrats aux éleveurs du Groupement des Eleveurs Porcins du Nord (GEPN) et de l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie ;
– l’exportation de semences et de cochettes.

 

Les cochettes de renouvellement, les doses pour l’insémination artificielle et les verrats, sont principalement écoulés sur le marché local. L’exportation de reproducteurs est également prévue vers les pays du Pacifique Sud.

Un partenaire métier en génétique porcine

La SAEML NORD AVENIR et la société ADN (devenue Axiom) implantée en Bretagne, spécialisée en génétique porcine, ont signé en janvier 2016, un accord de coopération. Cet accord a pour l’objet l’approvisionnement en semences porcines de l’unité de sélection génétique calédonienne SCIATA Ouaco, lui garantissant ainsi la sélection des meilleurs potentiels génétiques, et la diffusion aux éleveurs calédoniens, de reproducteurs à haut potentiel génétique et sanitaire. Axiom apporte en outre à NORD AVENIR son expertise en matière de création de progrès génétique, de recherche et développement en matière sanitaire, d’approche des marchés et de développement à l’export, en développant notamment des produits (semences et reproducteurs) répondant aux attentes et aux besoins des clients.

Le peuplement du centre de sélection s’est achevé en mai 2017 avec 250 truies en production, et un total de 1500 animaux. L’activité de l’élevage de Ouaco s’est poursuivie courant 2017, avec le début des inséminations artificielles et l’utilisation de la génétique Axiom (arrivée de paillettes congelées depuis la France).

SFP, porcherie de production de porcs charcutiers

Le site de Ouaco accueille depuis décembre 2016 une porcherie naisseur-engraisseur, la Société Fermière Porcine (SFP). Les travaux de construction des bâtiments ont débuté en octobre 2015 et se sont achevés en décembre 2016, permettant le démarrage de l’activité. Le nouveau site de production qui fonctionne en synergie avec le centre génétique de SCIATA Ouaco, compte 250 truies et est en capacité d’accueillir 2000 porcs d’engraissement. La SFP vient d’entrer en pleine production.

Désormais, la production porcine de la province Nord représente 50% de la production de la Nouvelle-Calédonie, et 64% des abattages OCEF, contribuant ainsi à l’autosuffisance en viande fraîche porcine du pays. La production de viande porcine fraîche est la seule à avoir atteint l’autosuffisance.

Dans une démarche d’élevage responsable

NORD AVENIR applique à ses élevages les normes européennes de bien-être animal même si celles-ci ne sont pas obligatoires en Nouvelle-Calédonie.

L’implantation des bâtiments d’élevage et le traitement des effluents sont en conformité avec la règlementation provinciale en matière d’épandage, notamment dans le respect des distances minimales imposées des habitations des tiers, des cours d’eau et points de prélèvement d’eau, des lieux de baignade et plage. Afin de limiter les nuisances olfactives, NORD AVENIR a investi dans une rampe d’épandage et des travaux sont en cours pour identifier des désodorisants non chimiques qui contribueront à atténuer les odeurs.

Une valorisation des effluents

Dans l’optique de répondre à la demande locale de produits issus des grandes cultures et de réduire les importations, la SAEML NORD AVENIR étudie la possibilité de développement de productions végétales au sein du domaine agricole de Ouaco, fondées sur des techniques culturales innovantes et particulièrement économes en eau. Elles bénéficient de l’apport des lisiers de porc.

Par l’épandage, le lisier de porc est ainsi valorisé. Cet engrais organique vient enrichir les sols agricoles de Ouaco, évitant ainsi l’usage d’engrais chimiques importés, et développe la capacité de rétention en eau des sols en améliorant leur structure.

Ce sont ainsi des cultures fourragères et céréalières qui sont mises en œuvre. Elles permettront notamment d’approvisionner l’exploitation ovine également implantée à Ouaco, la SAS BREBISLAIT axées sur les débouchés pour la filière viande.

Ces travaux de valorisation agronomique de la propriété visent ainsi à développer un cercle vertueux s’appuyant sur la synergie des activités agricoles de BREBISLAIT, SCIATA et SFP. Ce sont par ailleurs 12 emplois qui ont été créés, occupés majoritairement par des salariés originaires de la zone.

Cette réunion à la Mairie de Voh a permis des échanges constructifs entre les différentes parties prenantes présentes ce lundi. Il a ensuite été convenu, notamment avec le GDPL Pin Patch et l’association Environord, que des échanges réguliers auront lieu, en particulier par une information plus régulière de NORD AVENIR sur les modifications ou évolutions éventuelles qui seraient amenées au sein de l’agropole.

 

 

 

 

 

 

 

Téléchargez le communiqué presse Nord Avenir 28 Aout 2018


Contact presse :

Sylvie BRIER
Responsable communication
Groupe NORD AVENIR
Tél : 230 245 / 73 23 84
Email : sbrier@nord-avenir.nc