Communiqué impact des activités agricoles de Nord Avenir
28 août 2018
Communiqué Mise à l’eau du palangrier d’Armement du Nord
11 janvier 2019

Mise à l'eau aux Sables d'Olonne du navire palangrier Saint-Gabriel Armement du Nord (© : Mer et Marine - Vincent Groizeleau). De gauche à droite : François Bedel (représentant de l’armateur pour le suivi de construction), Laurent Le Brun (Directeur Général de la SAEML Nord Avenir) et Fabrice Epaud (Directeur commercial du chantier)

Les sociétés AMSUD et NORD AVENIR concrétisaient en juin dernier leur partenariat économique au sein de la co-entreprise SAS Armement du Nord (ADN), nouvel armement hauturier qui sera basé en province Nord, dans l’optique de mutualiser et de développer leurs efforts de pêche.

Dans le cadre de son activité future, ADN exploitera trois navires palangriers neufs et similaires. La première unité de cette série, le « Saint Gabriel », a été mis à l’eau ce lundi 10 décembre 2018 aux Sables d’Olonne, site d’OCEA, le constructeur naval sélectionné. Laurent Le Brun, Directeur Général de la SAEML Nord Avenir, était présent pour l’occasion, aux côtés des équipes de ce chantier français.

Après une large consultation auprès de plusieurs chantiers, ADN avait fait le choix du spécialiste de la construction navale aluminium, reconnu pour la qualité de ses navires. La livraison prévue des 3 unités doit intervenir au terme du premier semestre 2019.

Caractéristiques du palangrier

Prévu pour pratiquer des campagnes de 12 jours, de pêche à la long line de thonidés (germon et albacore) dans la ZEE, le navire mesure 22m de long pour 7m de large.

Sécurité, confort et réduction de CO2

Ce navire offre les meilleurs critères de sécurité et de confort pour l’équipage : stabilité, locaux de vie spacieux, et faible niveau de bruit à bord.

Le gain de poids réalisé avec une construction en aluminium doit permettre une économie de consommation gas-oil de l’ordre de 30%, et donc autant de réduction d’émission de CO2. Ce choix s’inscrit dans la démarche d’ADN pour une économie responsable, durable, et sociale de la pêche.

Une filière encouragée par les pouvoirs publics

La société ADN sera basée en province Nord à proximité du bassin d’emploi et des zones de pêche. Elle opèrera à partir du port de Koumac. Le traitement du produit de la pêche et la logistique export seront réalisés en province Sud, à Nouméa. Le projet concourra ainsi pleinement au développement de la filière pêche à l’échelle du Pays, et permettra, avec le soutien des pouvoirs publics, la création de 18 nouveaux emplois qui bénéficieront aux habitants du Nord, grâce à la défiscalisation locale et métropolitaine à l’image des deux navires récemment réceptionnés par l’armateur NAVIMON.